L’adaptation de Juliette face au Covid-19

« Je suis stagiaire au sein d’une start-up à thématique sociale. J’occupe le poste de business developer. Ma start-up a pour objectif, à travers le lancement d’une application mobile, de réduire les coûts de transactions des vendeurs informels (en les connectant avec les grossistes). J’essaye donc en tant que business developer d’amener ces vendeurs informels à connaître notre projet et télécharger l’application. Je suis également en contact avec les principaux grossistes de la région du Cap (Giant, Makro…) et j’essaye d’avoir accès à leur logiciel pour avoir accès à leurs prix exacts.

Suite au coronavirus et à l’annonce du confinement, je me suis retrouvée en télé-travail. »

Comment as-tu réagi à ça ? Qu’as-tu mis en œuvre afin de continuer à être performante pour les missions de ton stage ?

« J’ai bien réagi puisque je souhaitais continuer à travailler. Je suis quand même déçue puisque mes missions comportaient beaucoup de travail sur le terrain (visites de spazashops). Je suis donc amenée à conduire des missions plutôt liées à de la recherche d’information. Pour être performante, je me suis donnée plus d’objectifs quantifiés pour respecter des deadlines. Cependant, je trouve très compliqué de se motiver à travailler dans un « environnement » de confinement, différent d’un véritable environnement de travail. »

Penses-tu que l’adaptation à une situation comme celle-ci peut être une expérience enrichissante ?

« Enrichissante sur le plan personnel oui, puisque l’on apprend à s’organiser et à rester dynamique. Cependant, le manque d’interactions compromet la prise d’initiatives au sein du milieu professionnel ce qui rend l’expérience professionnelle un peu moins intéressante. »

Compétences

Posté le

avril 6, 2020